Bactéricide à ultraviolets

L’eau est un élément vital dont la qualité se dégrade régulièrement depuis de nombreuses années. La traiter est aujourd’hui une priorité, la respecter une nécessité.

C’est pourquoi la technologie UV répond parfaitement à ces deux exigences. En effet, le concept bactéricide UV a pour principe de générer des rayons ultra-violets au sein d’une chambre de traitement. Ces rayons irradient les cellules vivantes contenues dans le liquide traversant l’appareil, sans modifier les critères physico chimiques et sans générer de solutions résiduelles.

Les microbes, virus, bactéries seront donc particulièrement sensibles aux rayons UV, puis les végétaux inférieurs tels que les algues, les moisissures et leurs spores.

Le traitement de l’eau par rayonnement UV

Le dispositif de traitement, bactéricide, a pour principe de générer des rayons ultra-violets au sein d’une chambre d’irradiation. Ces rayons irradient les cellules vivantes contenues dans le liquide traversant l’appareil. Le principe de base, connu depuis le début du siècle, bénéficie aujourd’hui de matériaux nouveaux (lampes à haut pouvoir germicide, et chambre d’irradiation à haut coefficient de réflexion), et d’une maîtrise totale des paramètres annexes de fonctionnement (environnement, débit, application). La qualité de l’eau étant depuis quelques années pointée du doigt, le principe de décontamination par UV s’est alors beaucoup développé.

Principe de fonctionnement

Les rayons ultra-violets sont une onde électromagnétique et regroupent des fréquences oscillants entre 10 et 400 nm (10 nm étant la limite des rayons X et 400 nm la limite des radiations visibles). Ces radiations UV ont une action photochimique sur les corps, action qui se manifeste par des réactions très diverses telles que :

> Pigmentation de la peau (pour des longueurs d’onde UV-A comprises entre 315 et 400 nm),
> Vitamination des produits alimentaires (pour des longueurs d’onde UV-B comprises entre 285 et 315 nm),
> Destruction des micro-organismes (pour des longueurs d’onde UV-C comprises entre 200 et 280 nm),
> Formation d’ozone (pour des longueurs d’onde de l’ordre de 185 nm).

L’action stérilisante, est due à la perturbation apportée par les radiations ultra-violettes dans la structure chimique des constituants de la cellule vivante, et par suite, de leur fonctionnement. Suivant la quantité d’énergie UV reçue, la cellule vivante sera soit stérilisée (effet bactériostatique) soit détruite (effet bactéricide).

ANTIGUA
Désinfection de l’eau avec notre bactéricide à UV Antigua

Différentes applications bactéricides

La qualité de l’eau étant une partie importante de la qualité de vie, le bactéricide trouve son intérêt dans les domaines aussi diversifiés que :

> EAU DE CONSOMMATION (puits, forage, source)
> EAU DE PROCESS (industries)
> EAU DE REJET (station d’épuration)
> EAU DE BAIGNADE (piscines, bases de loisirs)
> EAU DE MER (pisciculture, ostréiculture)
> MILIEU AQUATIQUE (bassin d’agrément, aquarium)
> MILIEU HORTICOLE (solution nutritive)