Station de purification de l'eau

L’eau est fragile. L’eau potable l’est encore plus du fait de sa destination. On la chlore pour la protéger lors de son parcours jusqu’au robinet. Attention, malgré ce traitement chimique, elle peut faire de mauvaises rencontres.

Qu’est-ce que la purification de l’eau

La purification de l’eau n’est pas un processus banal. Le processus de purification contient beaucoup d’étapes. Les étapes qui doivent être effectuées dépendent du type d’impuretés présentes dans l’eau. Ainsi suivant l’eau que nous souhaitons traiter le processus de purification d’eau peut être très différents d’une eau à l’autre.

De manière générale, il se constitue de trois étapes principales :

> Un pré traitement. Ce sont des actions que l’on pourrait considérer comme secondaire lors du processus de purification d’eau mais qui sont nécessaires au bon fonctionnement de l’étape suivante.
> Un procéde de purification ou de traitement principal. On peut considérer cette étape comme le coeur du système de purification. Elle sera à l’origine de la purification de l’eau et du résultat global du processus.
> Un filtre ou traitement de finition. Souvent, la phase de purification est tellement forte que l’on doit procédé à un réajustement de l’eau.

OCEANE
Station de purification de l’eau Océane

Quelques méthodes de purification d’eau

Une eau pure met l’accent sur quelques techniques de purification de l’eau :

La distillation

Très ancienne, cette technique purifie l’eau en la faisant chauffer jusqu’à ce qu’elle s’évapore, puis à condenser et collecter la vapeur. Il suffit d’utiliser un alambic pour réaliser une eau distillée et donc purifiée ! En effet, les impuretés vont « accompagner » la vapeur et se retrouver dans le distillat. Attention tout de même à ce que votre matériel soit performant. Même si le matériel peut sembler économique, cette technique coûte relativement chère en énergie. De plus, cette technique de purification d’eau ne produit l’eau purifiée que lentement.

L’osmose inverse

L’eau du robinet passe au travers d’une membrane semi-perméable qui va de 90 à 99 % des composants initialement présents. Cette pratique initialement conçue pour des usages industrielles se démocratise aujourd’hui pour des usagers de purification de l’eau à titre domestique. Dans la pratique, Une partie de l’eau permet de faire le rejet des impuretés retenues initialement retenues par la membrane. Très performante, elle est cependant sensible au chlore et doit être protégée à l’aide de filtres au charbon actif. Sa durée de vie est de l’ordre de 5 à 8 ans, dans les conditions normales d’utilisation. Ce principe est également assez et lent et nécessite une pression assez importante. Les osmoseurs doivent être installés avec des réservoirs ou tanks pour prévenir la demande en eau purifiée.